L’isolation thermique, l’enjeux n°1 de FFC :

L’isolation thermique désigne un ensemble de solutions à mettre en œuvre pour réduire les pertes de chaleur qui se dissipent vers l’extérieur d’un bâtiment. Cela peut concerner diverses parties d’une habitation. Il peut s’agir des combles, des murs ou encore des toitures. Il faudra renforcer ces zones afin d’éviter que la chaleur à l’intérieur de la maison ne se dirige vers l’extérieur. FFC vous en dit plus sur les solutions les plus efficaces en terme d’isolation thermique.

Bénéficiez d’une réduction de la TVA avec FFC Chauffage !

Bénéfices de l’installation d’une isolation thermique

Les bénéfices de l’installation d’une isolation thermique sont nombreux. Les enjeux peuvent être aussi bien environnementaux, économiques, que du point de vue de la performance de son installation.

Enjeux liés à la performance de l’installation

Le premier enjeu d’une bonne isolation est lié aux performances de l’installation de chauffage. Cela permet de réaliser des économies d’énergie et donc de moins solliciter la chaudière. La chaleur s’échappant par les murs, jeux dans les fermetures, combles, etc. ne sera conservée qu’après une bonne isolation thermique.

Les enjeux environnementaux

Concernant la question environnementale, une bonne isolation thermique permet de réduire le rejet de CO2. Nombre de combustibles nécessaires au chauffage proviennent en effet d’énergies fossiles. L’extraction, la production, et l’acheminement de toute cette énergie possède un bilan carbone. Opter pour une isolation thermique convenablement réalisée permet de diminuer sa consommation, et donc les besoins en énergies fossiles.

L’un des points importants à retenir est en effet que les bâtiments font partie des plus gros générateurs de CO2.

Les enjeux économiques

Enfin, l’un des enjeux majeurs d’une meilleure isolation thermique est évidemment économique. Un bâtiment bien isolé permet de réduire sa consommation en énergie et donc sa facture de chauffage.

En prenant le seul cas de la toiture, il convient de savoir qu’une toiture mal isolée revient à perdre jusqu’à 30 % de sa consommation énergétique. Cela signifie que pour 1 000 euros de chauffage consommé, 300 euros ont été dépensés à perte, à cause d’une toiture mal isolée, laissant échapper de la chaleur.

D’autre part une maison bien isolée et dotée d’une bonne chaudière aura une valeur de revente supérieure puisque son label énergétique sera meilleur

Isolation de la maison : combles, murs, toitures

L’isolation d’une maison consiste à combler les zones d’où peuvent s’échapper de la chaleur. Les endroits de la maison les plus touchés sont généralement les combles, les murs et les toitures

La pose d’isolation des combles

La pose d’isolation des combles peut concerner les combles perdus ou les combles aménageables. Dépendant du type de combles, diverses solutions et techniques sont mises en œuvre pour y parvenir.

Isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus s’effectue via une technique dite de « soufflage ». On utilise pour cela de la laine à souffler, compatible avec tous les types de combles perdus et notamment dans le cas de charpente traditionnelle. Les laines à souffler permettent en effet d’atteindre beaucoup plus facilement des zones difficiles d’accès.

Isolation des combles aménageables

L’isolation des combles aménageables est réalisée grâce à la technique d’isolation par l’intérieur. Ces combles aménageables ou combles habitables sont les espaces sous les toitures. Ces espaces sont chauffés et doivent donc être isolés. L’isolation thermique consiste ici à poser des isolants entre les chevrons ou les pannes, dépendant du type de toiture.

Dans l’un ou l’autre cas, la perte d’énergie peut passer de 30 % à 7 % grâce à un taux d’isolation maximum. Il est aussi important de savoir que ces travaux d’isolation ouvrent droit à un crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Isolation thermique des murs

Les murs peuvent représenter de 16 % à 25 % de pertes de chaleur au sein d’un logement mal isolé. L’isolation des murs devient donc une solution pour réaliser des économies financières sur le long terme. Il s’agit d’un moyen efficace permettant de lutter contre le gaspillage énergétique. Le confort thermique que ces travaux d’isolations procurent permet d’éviter les variations de températures.

Les meilleurs isolants thermiques

Les laines de verre et de roche, ainsi que la ouate de cellulose sont les isolants thermiques les plus utilisés et les plus performants sur le marché.

La laine de verre

La laine de verre est un matériau issu de la transformation de produits naturels comme le sable. Elle se présente sous la forme d’un amas de fibres emprisonnant l’air statique. En plus de l’isolation thermique, elle sert aussi pour l’isolation phonique.

Caractéristiques
  • Son élaboration s’effectue par fusion à partir de verre recyclé et de sable.
  • Son conditionnement est réalisé sous forme de panneaux, rouleaux ou flocons en fonction de l’accessibilité des zones à isoler. Mais aussi en fonction de la configuration de la maison.
  • Avec une structure élastique et poreuse, elle permet à l’habitation de bénéficier d’une meilleure isolation acoustique.
  • Face au feu, la laine de verre ne permet pas la propagation de l’incendie. C’est un avantage sécuritaire considérable, permettant d’éviter l’aggravation de sinistre.
  • Sa durée de vie peut être d’une dizaine d’années et correspond généralement à celle du bâtiment.
Performances
  • La conductivité thermique des laines de verre oscille entre 0.030W/(m.k.) et 0.040W/(m.k). Elle bénéficie ainsi d’une résistance thermique optimale permettant d’en faire un isolant performant.
  • La laine de verre non surfacée est considérée comme un produit incombustible.
  • Elle est considérée comme non hydrophile et non hygroscopique. Elle n’absorbe donc pas l’humidité de l’air.
La laine de roche

La laine de roche elle aussi est un matériau naturel. À base de basalte, ce matériau provient de l’activité volcanique. En plus de l’usage pour l’isolation thermique et acoustique, la laine de roche est utilisée pour la protection des constructions contre les incendies.

Caractéristiques
  • Elle est élaborée par fusion et fibrage à partir de roches volcaniques.
  • Elle peut être conditionnée en rouleaux, coquilles, flocons ou panneaux rigides.
  • Il s’agit d’un produit incombustible résistant au feu. Elle est un élément essentiel de la performance d’un bâtiment concernant sa résistance au feu.
  • Son matériau est optimal pour les toitures étanchées du fait de leur besoin en forte résistance mécanique. Ainsi que pour les complexes nécessitant une résistance au feu.
Performances
  • Tout comme la laine de verre, il s’agit d’un matériau hautement performant énergétiquement. Sa résistance thermique en fait un isolant acoustique et thermique efficace.
  • Munie d’un surfaçage en voile de verre ou sans surfaçage, la laine de roche est considérée comme non combustible.
  • Il s’agit d’un isolant non hydrophile, non hygroscopique, permettant de conserver ses performances même après avoir été inondée par de l’eau de pluie. Une fois qu’elle sèche en effet, elle retrouve des performances optimales.
La ouate de cellulose

Il s’agit d’un produit fabriqué à partir de boue de papier ou de papier recyclé. La ouate de cellulose reçoit un traitement la rendant ininflammable. Cet isolant thermique et acoustique résiste aussi à la vermine. Elle provient généralement de vieux papiers journaux recyclés. Le papier recyclé est traité à l’insecticide après avoir été moulu. Il reçoit en outre un traitement ignifuge et antifongique.

Elle bénéficie d’une résistance thermique optimale, faisant de la ouate de cellulose un isolant performant.

Les aides financières et les subventions

Dans le cadre de travaux d’isolation thermique, de nombreuses aides peuvent être octroyées selon plusieurs critères bien définis. Aussi bien l’Etat, les organismes privés, que les collectivités locales encouragent la mise en œuvre de travaux permettant de réaliser des économies énergétiques. Conscients que la réalisation de ces travaux a un coût, ces organismes ont décidé d’accompagner les particuliers.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est un coup de pouce fiscal accordé par l’Etat pour permettre aux citoyens de déduire fiscalement les sommes engagées dans le cadre de travaux liés à une rénovation thermique.

Cette aide à taux unique de 30 % est accordée dans une limite maximale de 8 000 euros pour une personne seule. Cette limite passe à 16 000 euros dans le cas d’un couple. Elle est majorée de 400 euros pour chaque personne à charge.

L’aide de l’Agence Nationale de l’Habitat

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) peut octroyer une aide allant jusqu’à 50 % du montant total des travaux d’isolation. Cette aide est cependant limitée à 750 € HT/m² dans la limite maximale de 60 000 € par logement.

La prime economie d’énergie

La prime économie d’énergie est une autre aide dont peuvent bénéficier les foyers effectuant des travaux de rénovation thermique. C’est ainsi le cas pour les personnes qui décident de procéder à l’isolation thermique de leur habitation.

Pour bénéficier de cette offre, il suffit que le logement ait été construit il y a au moins deux ans. Mais il faut aussi que ces travaux d’économie d’énergie soient réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), comme c’est le cas de FFC.

La prime énergie dans le cadre d’isolation thermique peut aller jusqu’à 10 euros/m².

Aides locales

Dépendant des collectivités, il est aussi possible de bénéficier de diverses aides locales.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un financement par crédit dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat.

Vous pouvez bénéficier de l’éco-PTZ avec FFC.

L’installation de votre isolation thermique des combles avec FFC

FFC réalise l’isolation thermique des combles de votre habitation en plaçant une couche d’isolant sur vos murs extérieurs.

L’isolation thermique des combles vous procurera un haut rendement thermique en supprimant les ponts thermiques provoquant des pertes de chaleur.

Les travaux d’isolation thermique réalisés par nos soins respectent les exigences de la norme RT 2012 relative aux bâtiments basse consommation.

Nos travaux améliorent le bilan énergétique de votre habitation et permettent d’anticiper la réglementation future.

Vous bénéficiez aussi d’une meilleure isolation acoustique, et d’une étanchéité à l’air améliorée.

En choisissant FFC pour l’isolation des combles perdus ou aménageable de votre habitation, vous choisissez un installateur agréé et partenaire d’organismes réputés. Cela vous permet de bénéficier d’un travail ouvrant droit aux diverses subventions liées à la rénovation thermique. FFC vous fournit des services adaptés à vos besoins tout en vous assurant la pérennité de votre habitation.